• 25.III.2019

     

    Lundi 25 mars 2019

     

    Allez, René, je prends les choses en main sinon, on va jamais y arriver.

    Je suis le Capitaine

    Le capitaine de ce radeau 

    Le radeau de la rue Dingo

    Quel chantier. Cette fois, le bathyscaphe a sombré pour de bon. Cinq mois après le naufrage, le radeau continue de divaguer.

    Pour le reste c'est Boulot-Bus-Trucs-Dodo

    Parmi les trucs, il y eut

            - L'achat d'un vélo d'appartement.

           Holiday on Ice, avec Régine; et malheureusement deux dondons devant nous qui nous ont bien pourri la vue.

            - Le passage d'Annick pour la réactualisation de sa commande d'aquarelles.

          - Un contrôle de la Sécu - Accident du travail. Rue de Flandre... Le temps dégueu m'a pas donné envie de me balader dans mon ancien quartier.

           - Ce samedi biscornu chez Serge / Aude, + Manu, + Philippe par SMS, comme prévu, tandis que Régine est à Nancy pour l'enterrement de Simone. Après-midi Rugby (Italie-France ; Galles-Irlande ; et le mémorable Angleterre-Ecosse) & Soirée couscous. 

              - De nouveaux Galipets : 

     

    Jeter l'Encre à la mer

    Ready-made           44 x 36 cm            

     

     

     

     La Dispute des Mariés

    Ready-made           44 x 36 cm

     

     

     

      L'Apprentissage de la Guitare ou Les Biroutes de la Soie ou L'Arantelle à l'Atèle 

      Ready-made           73 x 50 cm

     

     

           - Par ailleurs j'ai commencé des aquarelles de Cosmos pour Régine.

     

          Bon, allez, ça suffit. Il est déjà 02:30.

    Je suis le Capitaine Shaddock

    Le capitaine de cette péniche

    Au 4e étage, rue Dingo

     

    Tant bien que mal, depuis des années, le bathyscaphe tenait le coup malgré les fuites qui pleuvaient régulièrement des plafonds. Mais ce coup-ci ça avait été le bouquet. Carrément la voie d'eau, sur trois étages.

    Et le radeau, s'il ne dérive plus, divague toujours.

    Et le parquet s'amuse de flotter contre-nature, surtout dans la chambre où il se gondole comme sous l'effet d'une vague sérénissime.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :